Archive de mars, 2011

7ème Consulte du Comité de coordination des Corses de l’extérieur.

18, 19, 20 et 21 JUIN 2011

7ème CONSULTE DES CORSES DE L’EXTERIEUR

Salle des Fêtes de Pietranera (Haute-Corse)

« LA CORSE »

SON HISTOIRE, SES TRADITIONS

Sous le Haut Patronage de Jacky PADOVANI

Maire de San Martino di Lota, 1er Vice Président du Conseil Général de Haute-Corse

consulter le programme

télécharger la fiche d’inscription

Livres dernières parutions disponibles

A l’occasion du salon du livre corse en janvier 2011 nous avions eu l’occasion de rencontrer plus de trente écrivains qui nous ont présenté leurs ouvrages. N’hésitez pas à  venir découvrir les nombreux livres qu’ils nous ont laissé et que vous pourrez vous procurer sur place.

 

Présentation des livres disponibles à la Maison de la Corse.


EXPOSITION

Lundi 16 Mai à 18 heures
Vernissage de l’exposition

« Une île »

Emilie Picard

Dans le cadre de l’exposition collective
L’Art renouvelle le Lycée, le Collège, la Ville, l’Université

« Le Monstre dans l’Imaginaire Contemporain ou la Beauté fascinante du difforme »

Entrée libre et gratuite
Un apéritif sera offert pour l’occasion

Emilie PICARD

« Une île » (Maison de la Corse)

La maison de la Corse se prête volontiers au jeu de l’art insulaire. Mais ici, l’île n’est pas celle que l’on attend: Spinalonga, dernière léproserie d’Europe, la tragédie grecque y trouve son décor, unité de lieu où l’horreur séculaire condamna des centaines de lépreux jusqu’en 1957.

L’exposition ne cache pas sa source, elle prend corps dans le film de Jean Daniel Pollet, L’ordre, film documentaire de 1974 qui donne une visibilité au lépreux à travers le témoignage de Raimondarkis.

Quand devient-on lépreux? Non pas en contractant la maladie mais lorsqu’elle se voit. C’est le regard de l’autre qui dessine les pourtours d’une ligne immunitaire et la peur comme les préjugés demeurent aujourd’hui même si l’on sais l’endémie curable.

Les lésions cutanées de la lèpre entraînent altérations monstrueuses, dégénérescence du corps, désordre du visage. On tient pour monstrueux le corps extrême, celui à l’écart de la norme. Un visage où la symétrie est altéré créée le malaise et de ce dernier naît la déclassification du malade.

Ces visages de l’ombre, visages outragés ont pourtant la puissance rocheuse et le relief d’un paysage arbitraire.

Les paysages de Spinalonga, aujourd’hui surfaces de projection bucolique sont à l’image et à la mémoire de ces malades anonymes, dépositaires d’une beauté qui le dispute à la ruine. Comme dans le film, l’exposition donnera une visibilité majoritaire à ces paysages comme reflet d’un temps révolu aux fondations toujours debout.

La curiosité malsaine que fait naître ces corps lépreux, a priori monstrueux, ne trouvera ici aucune satisfaction. Leurs portraits, exposés en vitrine, affligés d’une double défiguration par le pli, ne rendra leur lisibilité que plus fragmentaire. Leur système de monstration suit le schéma d’isolement auquel ils furent soumis sur l’île (déformation, enfermements, frontière transparente mais tangible).

Seul Raimondarkis, porte parole de la communauté, lui même enfermé 36 ans sur l’île, échappera à cette mise à distance par strates successives, imposant ses traits au monde comme il a su le faire de sa parole. Canonisé par Jean Daniel Pollet, il est le visage de cette exposition. Une exposition qui cherche à travers les moyens plastiques de la peinture et du dessin à traduire les mots qui lui sont enlevés.

Emilie Picard, 2011

SANTA – RESTITUDA HOMMAGE

HOMMAGE A SANTA-RESTITUDA
DIMANCHE 22 MAI A 9H30
EGLISE SAINT-LAURENT au FORT ST JEAN – MARSEILLE

Concert de chants sorses et Grande Messe

Comité d’organisation Jacques Agenti 04 91 90 28 80 de 13heures à 15 heures.

Aux portes de Calenzana se dresse une église consacrée à Sainte Restitude, vierge décapitée à Calvi en 303, et dont le sarcophage en marbre de carrare a été retrouvé en 1951 derrière l’autel de l’église.

Sainte-Restitude fait l’objet d’un culte très fervent. En effet, cette sainte martyre a été à l’origine d’un miracle : Une épidémie de peste s’était abattue sur le village et les habitants demandèrent la protection de la Vierge Marie.  Une procession fut organisée entre la chapelle de Sainte-Restitude et de Saint-Blaise et l’épidémie de peste cessa.

L’église corse célèbre le 21 mai, la fête de Sainte Restitude de Calenzana. Sa vie est assez obscure : certains hagiographes situent son martyre en l’an 225, les autres, en 303. Née en Corse, elle était la petite-fille d’un ex-centurion de la flotte prétorienne de Ravenne, nommé Caïus Caninus Germanus, qui vint s’établir à Lurinum, en Balagne. Il commandait là une cohorte recrutée dans la région d’Ulmia après avoir obtenu une concession territoriale. Sainte Restitude naquit donc dans une famille païenne et se convertit au christianisme lorsqu’elle fut jeune fille. Très vite, elle fut dénoncée à Pyrrhus, le préfet de Corse et de Sardaigne.

La cruauté de ce chrétien apostat fut sans limite pour tenter de faire renoncer la jeune fille à sa foi. D’abord battue avec des nerfs de bœuf, puis lapidée, elle fut jetée dans un brasier mais ne brûla pas. Elle survécut encore miraculeusement à toute une succession de supplices : sa chair fut d’abord labourée avec des peignes de fer ; du lait et non du sang suinta de ses plaies, prodige qui provoqua la conversion d’un certain nombre de soldats. On voulut ensuite la noyer en mer, mais elle fut sauvée par un morceau de liège qui la ramena vivante sur le rivage, tandis que ceux qui cherchèrent à l’immerger périrent noyés. Confrontée de nouveau au préfet, Sainte Restitude le traita de renégat. Ses bourreaux eurent finalement raison de sa vie en lui tranchant la tête ; cela se passait à Calvi, un 21 mai. Elle mourut en même temps que cinq autres martyrs : Parthée, Parthénopée, Pargoire, Domnisius et Veranus. D’après la légende, les six martyrs se relevèrent, ramassèrent chacun leur tête et parcoururent ainsi environ quatre kilomètres pour aller la déposer en un lieu appelé Mara (proche de Sainte-Catherine). Dans la nuit qui suivit, des Chrétiens vinrent ramasser leurs corps pour les ensevelir à Ulmia, au lieu-dit Loru. Là, on y bâtit un petit mausolée, et plus tard, une église.

Voir http://www.curagiu.com/sainte.htm

Qu’est-ce que la Franc-Maçonnerie ?

Samedi 14 mai à 17h30 – Maison de la Corse – 69 rue Sylvabelle – 13006-Marseille
Projection d’un film documentaire :  Qu’est-ce que la Franc-Maçonnerie ?
Entrée libre suivie d’un apéritif de bienvenue.
Société initiatique, philosophique, philanthropique, sociale, spiritualiste, révolutionnaire, généreuse, anticléricale ou croyante ?
Que n’a-t-on entendu sur cette société « secrète », vieille de trois siècles ?
Quelle est son histoire et son influence dans la société aujourd’hui ?
Quels sont ses idéaux, ses rites, ses symboles ?

Ecoutons d’éminents spécialistes historiens et sociologues, maçons ou non, nous éclairer sans polémiques ni parti-pris sur ce qu’est réellement la Franc-Maçonnerie française.

On appelle franc-maçonnerie un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilitéqui recrute ses membres par cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l’art de bâtir.

Difficilement traçable historiquement, elle semble apparaître en 1598 en Écosse (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite spéculative – c’est-à-dire philosophique – fait référence aux Anciens Devoirs de la maçonnerie dite opérative formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre autres, les cathédrales.

Elle prodigue un enseignement ésotérique, progressif à l’aide de symboles et de rituels et souhaite être adogmatique. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de l’humanité, tout en laissant à chacun de ses membres le soin de préciser à sa convenance le sens de ces mots. La bienfaisance est l’un de ses moyens d’action. Sa vocation se veut universelle bien que ses pratiques et ses modes d’organisation soient extrêmement variables selon les pays et les époques. Elle réunit, dans de nombreux pays répartis sur toute la surface du globe, des personnes qui se sont donné pour but de travailler à leur amélioration spirituelle et morale.

Elle s’est structurée au fil des siècles autour d’un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d’une multitude d’obédiences qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l’objet de nombreuses critiques et oppositions, aux motifs très variables selon les époques et les pays. (Wikipedia)

Une grande famille gênoise

RECHERCHE SUR L’HISTOIRE DES FAMILLES CORSES
Association Généalogique Loi 1901 N° W133001567

SAMEDI 14 MAI 2011 – 14H30

CAUSERIE

Animé par Bernard NEGRETTI

« Une grande famille Gênoise,

Les LOMELLINI,

et son  rôle en Corse »

ATTENTION MODIFICATION DU LIEU

RENDEZ VOUS A 14H30

MAISON DE LA CORSE

69 RUE SYLVABELLE

MARSEILLE 6ème

 

Rendez vous avec l’histoire

Rendez-vous avec l’ Histoire


Samedi 12 mars 2011

69 rue Sylvabelle – 13006 Marseille

A partir de 15 heures
Présentation et vente de livre
s


A 17h30 Projection du film documentaire
Napoléon III

A l’occasion du salon du livre corse nous avions eu l’occasion de rencontrer plus de trente écrivains qui nous ont présenté leurs ouvrages. Ce samedi, pour ce premier rendez-vous  de l’année entre amis, nous vous proposons de venir découvrir les nombreux ouvrages qu’ils nous ont laissé et que vous pourrez vous procurer sur place.

Vous trouverez en fin d’article  la présentation des ouvrages disponibles.

Napoléon III

Louis Napoléon est le neveu de Napoléon 1er,  fils de Louis Bonaparte son frère. Jeune homme cultivé, éduqué en suisse et en Angleterre, il peux entrer en France dans la moitié du 19ème siècle. L’aura de l’empereur y est encore présente. Louis Napoléon sera élu sans problème Président de la République en 1848. Formé aux idées progressistes il reconstruira la France, n’oubliera pas la Corse. Le dernier Empereur Français à donné à la France son visage moderne. A venir voir absolument. (17h30)

______________________________________________________________________

Présentation des livres disponibles à la Maison de la Corse.


Raghjunghjeteci sopra FACEBOOK

I nostri Partinari

CMN
Ville de Marseille
France Bleu Provence Conseil Général des Bouches du Rhone Radio France Frequenza Mora Collectivité Territoriale de Corse Brasserie Pietra

inscrivez vous à la Newsletter