SANTA – RESTITUDA HOMMAGE

HOMMAGE A SANTA-RESTITUDA
DIMANCHE 22 MAI A 9H30
EGLISE SAINT-LAURENT au FORT ST JEAN – MARSEILLE

Concert de chants sorses et Grande Messe

Comité d’organisation Jacques Agenti 04 91 90 28 80 de 13heures à 15 heures.

Aux portes de Calenzana se dresse une église consacrée à Sainte Restitude, vierge décapitée à Calvi en 303, et dont le sarcophage en marbre de carrare a été retrouvé en 1951 derrière l’autel de l’église.

Sainte-Restitude fait l’objet d’un culte très fervent. En effet, cette sainte martyre a été à l’origine d’un miracle : Une épidémie de peste s’était abattue sur le village et les habitants demandèrent la protection de la Vierge Marie.  Une procession fut organisée entre la chapelle de Sainte-Restitude et de Saint-Blaise et l’épidémie de peste cessa.

L’église corse célèbre le 21 mai, la fête de Sainte Restitude de Calenzana. Sa vie est assez obscure : certains hagiographes situent son martyre en l’an 225, les autres, en 303. Née en Corse, elle était la petite-fille d’un ex-centurion de la flotte prétorienne de Ravenne, nommé Caïus Caninus Germanus, qui vint s’établir à Lurinum, en Balagne. Il commandait là une cohorte recrutée dans la région d’Ulmia après avoir obtenu une concession territoriale. Sainte Restitude naquit donc dans une famille païenne et se convertit au christianisme lorsqu’elle fut jeune fille. Très vite, elle fut dénoncée à Pyrrhus, le préfet de Corse et de Sardaigne.

La cruauté de ce chrétien apostat fut sans limite pour tenter de faire renoncer la jeune fille à sa foi. D’abord battue avec des nerfs de bœuf, puis lapidée, elle fut jetée dans un brasier mais ne brûla pas. Elle survécut encore miraculeusement à toute une succession de supplices : sa chair fut d’abord labourée avec des peignes de fer ; du lait et non du sang suinta de ses plaies, prodige qui provoqua la conversion d’un certain nombre de soldats. On voulut ensuite la noyer en mer, mais elle fut sauvée par un morceau de liège qui la ramena vivante sur le rivage, tandis que ceux qui cherchèrent à l’immerger périrent noyés. Confrontée de nouveau au préfet, Sainte Restitude le traita de renégat. Ses bourreaux eurent finalement raison de sa vie en lui tranchant la tête ; cela se passait à Calvi, un 21 mai. Elle mourut en même temps que cinq autres martyrs : Parthée, Parthénopée, Pargoire, Domnisius et Veranus. D’après la légende, les six martyrs se relevèrent, ramassèrent chacun leur tête et parcoururent ainsi environ quatre kilomètres pour aller la déposer en un lieu appelé Mara (proche de Sainte-Catherine). Dans la nuit qui suivit, des Chrétiens vinrent ramasser leurs corps pour les ensevelir à Ulmia, au lieu-dit Loru. Là, on y bâtit un petit mausolée, et plus tard, une église.

Voir http://www.curagiu.com/sainte.htm

Commentaires: Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés.

Raghjunghjeteci sopra FACEBOOK

I nostri Partinari

CMN Corsica Linea
Ville de Marseille
France Bleu Provence Télé Paese Radio France Frequenza Mora
Conseil Général des Bouches du Rhone Collectivité Territoriale de Corse Brasserie Pietra

inscrivez vous à la Newsletter